Jacques Durieux

Il y a 15 ans déjà que je suis à la CFE-CGC. Ce syndicat, moins politisé que les autres, correspondait déjà bien à ce que je voulais exprimer : on défend des branches professionnelles, pas des partis politiques.

Je suis devenu très actif au sein du syndicat, car les cadres supérieurs étaient malmenés dans le CE et il me semblait essentiel d’avoir un droit de réponse. Tant au niveau personnel que professionnel, c’est une expérience très valorisante et enrichissante. Le dialogue social est primordial : la direction a besoin des partenaires sociaux pour avancer ! – Jacques Durieu – Branche construction et exploitation  » des autoroutes et ouvrages à péage (Autoroutes)