Ensemble pour bâtir notre avenir
Qui sommes nous

Qui Sommes-nous ?

Le mot du président

Gérard Duez,
Président de la CFE-CGC BTP

 

En 2019, la preuve par l’engagement

 

 

Gérard Duez, président de la CFE-CGC BTP

Les annonces faites par Emmanuel Macron en décembre auront peut-être apaisé les esprits. Mais à l’heure où nous terminons le nouveau numéro de votre magazine, le mouvement des « Gilets jaunes » laisse perplexe un syndicat comme la CFE-CGC BTP.  

 

Depuis plusieurs mois, nous portons un message clair dans Les Cahiers du BTP : sans les syndicats, une partie des revendications ne sera pas entendue. Dès lors, vouloir cantonner les partenaires sociaux dans le rôle des opposants aux réformes était une erreur. Faire des syndicats de salariés des interlocuteurs de second plan constituait une stratégie dangereuse. Présenter le paritarisme comme dépassé, à l’heure de négociations difficiles sur l’assurance chômage est un contresens. En caricaturant le dialogue social comme un héritage désuet de « l’Ancien monde », le chef de l’État s’est trompé de méthode. Et l’a finalement reconnu.

 

Nous le constatons chaque jour, les déclarations d’intention ne suffisent plus. Notre époque exige les preuves de nos engagements. Il y a quelques semaines, les partenaires sociaux ont par exemple prouvé qu’ils pouvaient délimiter ensemble, dans un contexte pourtant extrêmement tendu, les contours de l’Opérateur de compétences (OPCO) de la Construction. Cet accord était un impératif et nous devions le signer, pour les salariés du BTP, pour la formation et l’apprentissage dans notre secteur.

 

Vous trouverez également des engagements forts dans le dossier de ce numéro en lisant combien les entreprises de la Construction, face aux défis humains et environnementaux actuels, prennent leurs responsabilités, en lien avec le quotidien des citoyens et des usagers.

 

Plus que jamais, j’en ai la conviction, l’heure est à l’entente et aux gestes de conciliation. Je souhaite donc à chacune et chacun d’entre vous, dans les entreprises, dans les instances représentatives, une année 2019 sous le signe de l’empathie et de l’écoute.